Suivez les Capitales

Les Champions égalisent la série

11 juin 2017

Les Champions d’Ottawa ont encore eu raison des Capitales de Québec dimanche après-midi par le compte de 4 à 2. Pour la deuxième fois en deux matchs, les deux formations se sont livré un duel de lanceur au Stade Canac. Après que Steve Borkowski eu dominé les frappeurs des Capitales, ce fut au tour de son coéquipier, Raydel Sanchez d’avoir le dessus sur l’alignement des locaux.

Tout comme Blanco hier, Brett Lee obtient une amère défaite après avoir permis un grand total de 3 coups sûrs à l’adversaire en 7 manches de travail.

Les hommes de Hal Lanier ont été les premiers à s’inscrire au tableau indicateur, gracieuseté d’un simple de Tyler Nordgren qui a permis à Gustavo Pierre de croiser le marbre.

La formation de Québec a menacé en cinquième avec deux hommes en position de marquer, mais le bas de l’alignement n’a pas été en mesure de conduire les deux coureurs au marbre.

Le haut de la formation a toutefois réussi à produire un point en sixième. À la suite des simples de Manduley et Lennerton. Yurisbel Gracial a produit son 15e point de la campagne pour niveler le pointage 2 à 1.

Une demie-manche plus tard, un simple de Sébastien Boucher a poussé Tyson Gillies au marbre.

Une erreur au deuxième but de Maxx Tissenbaum a permis aux Champions d’ajouter à leur avance en septième, courtoisie d’un ballon-sacrifice de Tyler Nordgren qui a donné un coussin d’un point à l’équipe visiteuse.

Manque d’opportunisme en fin de match

Les Capitales ont rempli les buts avec un retrait en fin de neuvième manche. Malheureusement, Kalian Sams et Jordan Lennerton n’ont pas réussi à jouer les héros.

Notons que les hommes de Patrick Scalabrini ont laissé 11 coureurs sur les buts durant cette rencontre. « Un match comme celui-ci, c’est très décevant et frustrant. Surtout que ça se produit après un match comme hier où nous avons encore une fois manqué d’opportunisme. On ne peut pas gagner des matchs en cognant seulement des coups de circuit. Nous devrions être en mesure de gagner des matchs où nos partants performent à la hauteur comme ils ont performé. On se doit d’avoir des présences aux bâtons moins égoïstes », s’exclame Patrick Scalabrini, visiblement frustré après la rencontre.

Les Capitales auront peu de temps pour prendre du repos, puisqu’ils entreprendront une autre série de quatre matchs à domicile alors que l’équipe Nationale de Cuba sera de passage dans la Vieille Capitale. Keegan Yuhl sera d’office sur le monticule pour le premier affrontement de la série.