Suivez les Capitales

LES RETOURS DE KNECHT, LENNERTON ET GÉLINAS CONFIRMÉS!

02 mai 2017

À quelques jours d’amorcer leur camp d’entraînement, les Capitales de Québec ont profité de leur conférence de presse de lancement de saison pour confirmer le retour des vétérans Karl Gélinas et Jordan Lennerton, ainsi que celui du voltigeur canadien Marcus Knecht.

Après avoir répondu aux attentes en 2016, le Marcus Knecht revient à Québec avec l’intention d’en faire plus. Celui qui en sera à une deuxième saison dans le baseball indépendant a su maintenir ses statistiques moyennes qui ont forgé sa carrière.

« C’est un athlète qui a des outils incroyables, il court et il a de la puissance. C’est un gars avec beaucoup d’expérience qui a joué à de hauts niveaux et qui connait maintenant la ligue. On s’attend à plus de lui », a commenté le gérant Patrick Scalabrini.

En 94 parties la saison dernière, le Torontois a maintenu une moyenne de ,259 grâce à 89 coups sûrs en plus de terminer au 3e rang des producteurs de points de l’équipe avec 49. Ses 27 doubles ont représenté un sommet chez les Capitales en 2016, prenant du même coup le 4e rang de l’histoire de l’organisation.

« En santé, il peut être un de nos meneurs sur le terrain, déjà qu’il a mené l’équipe, et de loin, pour les doubles l’an passé malgré une blessure. C’est ce qui lui a empêché de voler plus de buts », a ajouté le gérant.

Marcus Knecht avait été un choix de 3e ronde des Blue Jays de Toronto en 2010 avec qui il a joué cinq ans dans le baseball affilié. Libéré en 2015, il avait finalement trouvé refuge chez les Twins du Minnesota où il a, entre autres, participé à une dizaine de parties dans le AA.

En 2010, Marcus Knecht avait été élu joueur canadien de l’année dans le baseball collégiale et universitaire après une récolte record de 49 votes sur 51, marque qui a finalement été battue par le Québécois Guillaume Blanchette en 2016! En 2011, le réputé Baseball America l’avait nommé meilleur frappeur de puissance chez les espoirs des Jays.

Sur la scène internationale, le #41 a participé aux Mondiaux juniors en 2008 où il a été nommé sur l’équipe d’étoiles du tournoi. En 2011, il a mis la main sur le bronze à la Coupe du monde de baseball avant de remporter l’or aux Jeux panaméricains deux semaines plus tard!

Deux valeurs sûres

Patrick Scalabrini pourra compter sur le retour de deux de ces joueurs les plus expérimentés avec le retour des vétérans, Karl Gélinas et Jordan Lennerton.

Seul joueur à avoir disputé les 100 parties de la Can-Am en 2016, Jordan Lennerton viendra sécuriser le 1er coussin, là où il a excellé tout au long de sa carrière. Récipiendaire de deux gants d’or dans la filiale AAA des Tigers de Detroit, Lennerton a excellé à sa position avec un taux d’efficacité de ,993.

« En terme de leadership dans la chambre, c’était notre meneur. Nous sommes heureux de le ravoir. Pour la puissance offensive, je ne serais pas surpris qu’il nous en donne encore plus. Tu ne sais jamais trop à quoi t’attendre quand tu arrives dans le baseball indépendant, mais en le sachant cette année, il s’est entrainé en conséquence. »

Le vétéran de plus de 1000 matchs d’expérience dans le baseball professionnel s’est aussi démarqué au bâton, terminant meilleur frappeur de coups sûrs (113) des Capitales à sa première saison dans le baseball indépendant. Une constance qui lui a valu le titre de joueur par excellence en 2016 à Québec.

Gélinas, finalement à Québec

Karl Gélinas participera finalement à l’ouverture de la saison des Capitales après avoir obtenu un essai avec les Pericos de Puebla dans la Ligue du Mexique au début avril. Occupant le sixième et dernier casier de joueur étranger, le grand droitier a dû céder sa place lors du retour de l’ancien du baseball majeur Travis Blackley dans l’alignement des Pericos. Il aura néanmoins eu l’occasion de lancer 6 manches avant sa libération, accordant 4 points mérités et retirant 3 frappeurs sur des prises.

Le #34 est donc de retour avec les Capitales pour une 11e saison, un sommet pour l’organisation québécoise. Sa réputation n’est plus à refaire dans la Vieille Capitale où il détient déjà le record pour le nombre de victoires (66), de retraits au bâton (712) et de manches lancées (923,2). À ses 10 premières saisons, il a montré une fiche de 66-40 et sa moyenne s’est arrêtée à 3,12. Il a d’ailleurs été nommé lanceur de l’année des Capitales en 2013, 2014, et 2015 en plus de recevoir pareil honneur dans la Can-Am en 2015.

Tel que convenu avant son départ, il occupera les doubles fonctions de joueur et entraîneur des lanceurs.