Suivez les Capitales

Un festival offensif pour débuter la série cubaine

12 juin 2017

L’Équipe Nationale Cubaine était de passage lundi soir au Stade Canac pour y affronter les Capitales de Québec. À travers cet événement festif et les cérémonies d’avant-matchs, les hommes de Patrick Scalabrini ont infligé une correction à l’équipe Cubaine par la marque de 10 à 2.

Par le fait même, Keegan Yuhl décroche sa 2e victoire de la jeune campagne, grâce à une performance de cinq retraits sur trois prises, deux points alloués en six manches de travail. Le partant des visiteurs, Dachel Duquesne a été envoyé aux douches tôt dans le match. Il a accordé six points en seulement une manche et deux tiers.

Le Kalian Sams des beaux jours

Après avoir connu des difficultés au bâton lors des deux derniers matchs, Kalian a débuté ce festival offensif en expédiant un véritable missile au champ gauche en début de rencontre. Une demie-manche plus tard, avec les coussins remplis, Yordan Manduley a cogné un simple d’un point, tout juste après un ballon-sacrifice cléde Philippe Craig-St-Louis.

La formation de Québec a ajouté six points au total durant cette manche, dont quatre points gracieuseté d’un grand chelem de Kalian Sams pour son deuxième circuit de la rencontre et son 11e de la saison.

L’Équipe Cubaine s’est inscrite au pointage pour la première fois en cinquième manche, grâce à un simple de deux points de Guillermo Aviles.

Une demie-manche plus tard, avec les buts remplis, ce fut au tour de James McOwen de faire parler son bâton grâce à un triple qui a vidé les coussins. Les releveurs des Capitales ont réduit sous le silence les bâtons des visiteurs pour le reste de la rencontre, ce qui a permis aux Capitales de l’emporter 10 à 2 pour débuter cette série de quatre matchs.

« Sams frappe, les Capitales l’emportent », s’exclamait Patrick Scalabrini après le match, visiblement impressionné par la performance de son voltigeur étoile. « Il est impressionnant quand il joue des matchs comme celui de ce soir. Par contre, c’est facile de gagner des parties par coups de circuit, mais il faut trouver d’autres moyens de générer des points outre que par la longue balle. Les deux derniers matchs contre Ottawa, nous n’avons pas frappé de circuits et nous avons subi deux revers. »

« Bien heureux de cette victoire-là, même si on la prend avec un grain de sel. Une deuxième manche de six points, il n’y a pas beaucoup d’équipes qui peuvent se relever par la suite. On s’attend à ce qu’ils (Cuba) reviennent fort demain avec leur as (Bladimir Banos) sur le monticule. »

Le gérant des locaux a confirmé qu’Arik Sikula sera le partant désigné pour faire face à Banos demain.