Suivez les Capitales

Une nouvelle ère !

15 mai 2017

 Un vent de changement souffle sur le Stade municipal. En effet, pour sa 79e saison, le vénérable édifice du parc Victoria change de nom et de surface de jeu. Le domicile des Capitales est dorénavant le Stade Canac et les parties seront jouées sur une surface synthétique.

Cette transformation majeure permettra une utilisation beaucoup plus grande (10x plus d’heures), notamment par les jeunes du baseball mineur de la région.

Les surfaces synthétiques sont souvent appelées, à tort, AstroTurf. Le nom est devenu une marque déposée après son installation à l’Astrodrome de Houston en 1966.

Dès 1962, le centre de recherche Chemstrand, membre de la famille The Creative Group, travaille à développer une nouvelle surface de jeu. Des tests de traction, de drainage, d’inflammabilité et de résistance à l’eau sont effectués durant plus de deux ans. 

En 1964, l’école Moses Brown, de Providence au Rhode Island, est la première à utiliser ce nouveau produit révolutionnaire. L’année suivante, c’est la construction du premier stade couvert dans le monde du sport; l’Astrodome de Houston. Lors de son inauguration, la surface de jeu, de ce que l’on appelait à l’époque la 8e merveille du monde, est en gazon. Le toit du dôme est fait de panneaux de Lucite, un matériau qui laisse passer les rayons du soleil et qui permet à la pelouse de croître.

Malheureusement, les joueurs se plaignent de nombreux reflets et disent avoir de la difficulté à suivre la trajectoire de la balle. Les panneaux de Lucite sont donc peinturés, ce qui entraîne la « mort » du gazon naturel.

Les Astros joueront la saison 1965 sur une pelouse de piètre qualité que l’on teindra de couleur verte. La direction de l’équipe est donc à la recherche d’une solution.

La compagnie Monsanto fait une présentation du nouveau « tapis » synthétique développé chez Chemstrand, que l’on baptise alors Chemgrass. Les Astros amorcent la saison 1966 avec un avant-champ synthétique, la compagnie n’étant pas capable de produire la quantité nécessaire pour couvrir toute la surface de jeu.

Le remplacement du gazon, par ce qui allait devenir l’AstroTurf, est complété après la pause du match des étoiles et la première partie a lieu le 18 juillet 1966.

Le succès sera presque instantané et au cours des années 1970, plusieurs nouveaux stades multifonctionnels adopteront ce type de surface.

Aujourd’hui, dans le baseball, la tendance a été renversée. Seules les villes de Tampa Bay et Toronto utilisent encore une surface synthétique dans le baseball majeur.

Il faut noter cependant, qu’après plus de 50 ans et quelques générations plus tard, le gazon synthétique s’est considérablement amélioré, notamment au niveau des blessures chez les joueurs et du fait qu’il présente toujours de multiples avantages économiques.