Herb Washington, le coureur désigné!

26 juillet 2016

En 1973, la Ligue américaine devenait la première ligue majeure à adopter le règlement du frappeur désigné. À cette même époque, les Athletics d’Oakland étaient la propriété du coloré Charles O. Finley et connaissaient beaucoup de succès (3 victoires consécutives en Séries mondiales  1972-73-74), ce dernier croyait fermement que la vitesse sur les buts était un élément essentiel aux succès de son équipe.

Au cours de l’hiver 1973, Finley embauche Herb Washington, un sprinter de calibre international qui venait d’établir des records mondiaux sur des distances de 50 et 60 mètres comme porte-couleur de l’Université Michigan State. Il avait tout juste raté les qualifications pour les Jeux olympiques de Munich en 1972.

Herb Washington n’a aucune expérience comme joueur de baseball, mais aux yeux de la direction de l’équipe, ce n’est pas important puisque son utilisation sera restreinte à celle de coureur suppléant. Le nouveau gérant des A’s, Alvin Dark, est un partisan de l’idée plutôt originale du propriétaire, mais c’est différent au niveau des joueurs qui accueillent leur nouveau coéquipier avec une grande réserve. Personne ne met en doute sa rapidité, mais son instinct pour voler des buts reste à prouver.

Washington fait ses débuts dans le baseball majeur le 4 avril 1974. Il sera de l’alignement de l’équipe lors de 92 rencontres au cours de la saison, mais ne participera à aucun match comme joueur en défensive et n’aura aucune présence au bâton. Il sera exclusivement un « coureur désigné » et terminera la campagne avec 29 buts volés et sera retiré en tentatives de vol à 16 occasions. De plus, il participe aux séries d’après saison où il est retiré à deux reprises dans la série de championnats contre Baltimore et pris à contre-pied en 9e manche lors de la deuxième partie des Séries mondiales contre les Dodgers.

Il amorce la saison 1975 avec l’équipe, mais après quelques parties la « carrière » de baseball de Herb Washington prend fin. Il est remplacé par un autre marchand de vitesse, Don Hopkins, mais ce dernier est un vrai joueur qui fut repêché par les Expos et qui a d’ailleurs joué à Québec avec les Carnavals. Hopkins ne jouera qu’une saison à Oakland et un autre ancien Expo prendra sa place, la gazelle Larry Lintz. Auteur de 50 buts volés à Montréal en 1974, Lintz avait établi un record de la ligue Eastern deux ans auparavant en inscrivant 96 larcins, ici même à Québec, dans l’uniforme des Carnavals.

 

 

Commentaires des fans

Sur les réseaux sociaux