Joe Bauman: une carrière exceptionnelle dans les mineures

7 juillet 2016

La durée moyenne d’une carrière dans le baseball professionnel est relativement courte et une grande majorité de joueurs sont malheureusement oubliés après quelques années. C’est le cas notamment des athlètes qui ne réussissent pas à atteindre les ligues majeures. Joe Bauman est de ce nombre.

 En 1954, le premier but format géant des Rockets de Roswell de la ligue Longhorn pulvérise systématiquement plusieurs records, dont celui de coups de circuit dans le baseball organisé. Il termine la saison avec 72 longues balles, fait produire 224 points et maintient une moyenne au bâton de .400. Pourtant, son nom est demeuré inconnu jusqu’en 2001 lorsque Barry Bonds frappa 73 coups de circuit.

Bauman ne joua que neuf saisons dans le baseball organisé sans jamais atteindre les majeures, et ce, malgré plusieurs campagnes exceptionnelles. Il est le premier joueur à réussir 70 coups de circuit et à en frapper au moins 50 durant trois saisons consécutives. Il termine sa carrière, qui fut interrompue par trois années de services militaires, avec 337 coups de circuit à son actif en seulement 3 463 présences au marbre. Excellent frappeur, sa moyenne cumulative au bâton est de .337 en plus de produire 1 057 points.

Il fut la propriété de Braves de Boston durant plusieurs saisons, mais ne joua qu’une seule partie au niveau AAA. Il faut dire que Joe Bauman était excessivement populaire à Roswell et Artesia (ou il avait joué précédemment) et qu’il a fait beaucoup d’argent malgré le fait qu’il soit demeuré dans les ligues mineures. À cette époque, il n’était pas rare qu’un ou plusieurs commanditaires donnent une compensation monétaire à un joueur afin que ce dernier demeure avec l’équipe.

En 2004, l’organisation du baseball mineur (MILB) nomma le trophée remis au champion frappeur de coups de circuit le Joe Bauman Home Run Award. En plus de se mériter le trophée, le joueur reçoit un chèque équivalent à la somme de 200$ du coup de circuit. Ainsi en 2015, Kris Bryant, le troisième but vedette des Cubs de Chicago se mérita un chèque de 8 600$ pour ses 43 coups de circuit alors qu’il s’alignait avec les Cubs de l’Iowa.

 

Commentaires des fans

Sur les réseaux sociaux