L’industrie des cartes de baseball

7 juin 2016

Depuis le début des années 80, le monde des collectionneurs de cartes a connu une véritable révolution. D’un passe-temps plutôt anodin au cours des années 50 et 60, le prix de certaines cartes atteint aujourd’hui des montants astronomiques.

L’apparition de ces petits cartons publicitaires ne date pas d’hier, elle précède même la création de la Ligue nationale (1876). Le magasin new-yorkais d’articles de sports, Peck and Snyder, produit une première série dès 1864. Quelques années plus tard, c’est à travers l’industrie du tabac que le phénomène devient populaire et prend une expansion significative, notamment, avec la série Old Judges Cards.

En 1909, l’American Tobacco Company produit la série T206 à bordure blanche dont la carte d’Honus Wagner deviendra un objet de convoitise pour de riches collectionneurs, car il y a quelques années seulement, un de ceux-ci a payé plus de deux millions de dollars pour en faire l’acquisition. D’ailleurs, Bruce McNall et Wayne Greztky ont été copropriétaires de l’une d’elles durant quelques années.

Plusieurs compagnies oeuvrent ou ont œuvré dans le domaine, mais le nom que l’on associe familièrement au baseball est celui de Topps. La compagnie voit le jour officiellement en 1938, mais elle a produit un premier « jeu de cartes » avec des photos de joueurs de baseball il y a 65 ans, soit en 1951. Cette première version comporte une série de 2 jeux de cartes, un au verso rouge et l’autre bleu. C’est l’année suivante qu’une véritable première série complète est lancée. Quelques années plus tard, Topps achète son concurrent Bowman et demeure durant plusieurs années en situation de monopole dans l’industrie.

Au fil des ans, certains essaieront de contourner l’exclusivité que la compagnie Topps possède, soit de produire des paquets de cartes incluant de la gomme à mâcher. C’est le cas de Fleer, qui en 1963 crée une série de 66 cartes vendue avec des biscuits. Topps ira devant les tribunaux pour faire interdire cette production et gagnera sa cause.

La situation changera en 1980, alors qu’un nouveau jugement stipule que l’exclusivité dont jouit Topps, de vendre des cartes avec de la gomme, ne s’applique qu’à un seul sport; le baseball. Ceci ouvrira la porte à une plus grande concurrence qui durera quelques années. Aujourd’hui, les quatre grands sports nord-américains se sont associés à des partenaires officiels et autorisés.

 800px -Honus Wagner Card

Commentaires des fans

Sur les réseaux sociaux